27.05

Blé : préparer le Système Racinaire pour le Tallage et la Croissance Végétative

Le nombre de pousses est la première composante du rendement des récoltes, pour les céréales à paille, blé inclus. (le blé étant la céréale la... View Article

Le nombre de pousses est la première composante du rendement des récoltes, pour les céréales à paille, blé inclus. (le blé étant la céréale la plus cultivée dans le monde). Le nombre de pousse est un paramètre fondamental au développement du rendement des cultures.  

Cela va pouvoir compenser la perte de plants qui arrive au moment des semis et qui est due au mauvais plantage. Ceci est directement lié au nombre final d’épis. Trois feuilles constituent une pousse, et cette pousse peut se transformer en épi selon les conditions de croissance végétative. Par conséquent, tous les facteurs qui favorisent un tallage optimal doivent être mis en place à la fin de l’hiver, période à laquelle la plupart des pousses apparaissent. Principalement lié à la génétique, le nombre de pousse dépend de la variété semée. En outre, d’autres facteurs sont à prendre en compte :  

  • Premièrement, le climat. Il est nécessaire d’atteindre une certaine température pour que les pousses apparaissent.  
  • Nutrition : bien que le nitrogène n’aide pas le tallage, une déficience en nitrogène va fortement limiter le nombre de pousse.  
  • Le système de développement racinaire : il y a une relation linéaire entre le nombre de racines secondaires et le nombre de pousse.  

 

Un développement optimal du système racinaire n’influence pas seulement le nombre de pousses, mais permet aussi, une meilleure nutrition de la plante. C’est précisément durant la phase de pousse (suivit du redressement) que le blé développe son second système racinaire. Ces secondes racines, plus tard, vont servir à nourrir la plante : au premier niveau de couche de terre, un bon développement racinaire permet une meilleure absorption du nitrogène. Le nitrogène est essentiel pour limiter la perte de pousse pendant la phase de pousse végétative du blé. Dans la seconde et troisième strate de terre, le système racinaire du blé, qui peut atteindre une profondeur de 160 cm, va principalement collecter de l’eau. Le stress hydraulique est devenu une problématique récurrente pour le blé, illustré par la sécheresse des saisons printanières de ces dernières années.  

 

25.05

La semaine de l’agriculture avec TIMAC AGRO FRANCE

En 2021, TIMAC AGRO France était le partenaire officiel de la Semaine de l’Agriculture Française, une célébration nationale... View Article

En 2021, TIMAC AGRO France était le partenaire officiel de la Semaine de l’Agriculture Française, une célébration nationale de cette industrie vitale du 13 au 24 Mai. En plus du partenariat, TIMAC AGRO France a publié une série de vidéos éducative pour partager de manière intéressante et dynamique l’expertise TIMAC AGRO avec différents acteurs agricoles en France.   

 

 

Vidéo 1 : Réponse à l’idée reçue selon laquelle les plantes ont déjà tout ce qu’il faut dans le sol pour se nourrir  

Vidéo 2 : Réponse à l’idée reçue selon laquelle un agriculteur bio peut se passer de fertilisants  

Vidéo 3 : Réponse à l’idée reçue selon laquelle n’importe quelle source de calcium peut amender les sols  

Vidéo 4 : La valorisation de la ration chez les ruminants. 

Vidéo 5 : Réponse à l’idée reçue qu’il n’est pas intéressant pour la France d’avoir des usines de production de fertilisant. 

19.05

Comment augmenter le tubercule de pomme de terre et la production ?

Le principal défi pour les agriculteurs à la fin de la phase d’initiation de la tubérisation est d’arriver à produire un grand nombre de tubercules mesurant plus... View Article

Le principal défi pour les agriculteurs à la fin de la phase d’initiation de la tubérisation est d’arriver à produire un grand nombre de tubercules mesurant plus de 15mm. Les tubercules qui n’atteignent pas cette hauteur rétrécissent et disparaissent. Le principal défi après la phase d’initiation de la tubérisation est d’optimiser la réserve et d’obtenir un maximum de tubercule facilement vendable.  

Les pommes de terre sont une culture exigeante et léthargique. Leur besoin en P pendant la phase d’initiation de la tubérisation est important. Pour avoir une récolte optimale, 50% du phosphore requit doit être absorbé entre les 15 et 24èmes jours. Les pommes de terre sont aussi une culture avec un système racinaire peu profond. Par conséquent le phosphore doit être près des racines et la quantité de P dans le sol doit être suffisamment élevé. Une fois que le nombre de tubercule est établi, la qualité de l’apport aura un impact sur la culture. Durant cette phase de garnissage, N et K deviennent essentiels.

 

La photosynthèse est le mécanisme biochimique qui convertit l’énergie lumineuse en molécule de glucose. Cette phase requiert un haut niveau de nitrogène – le nitrogène étant un composé de la chlorophylle, le pigment où la photosynthèse se produit. Suivant la production de glucose, les molécules se percutent pour former de l’amidon, qui est une chaine de glucose. Durant l’initiation, l’assimilation et les sucres solubles (produit de la photosynthèse) commencent à être répartis dans le jeune tubercules à travers le phloème. Ce transfert de nutriments requiert beaucoup d’énergie et de potassium, essentiel pour la transportation de nutriments. A la fin de la phase d’initiation de la tubérisation il n’y a plus de formation de feuilles ou de croissance, et les assimilations sont principalement trouvées dans les tubercules. A la fin du cycle (sénescence), se produit le transfert complet des assimilations et de l’eau depuis les feuilles et les tiges jusqu’au tubercule.  

Pour savoir quelles solutions TIMAC AGRO utiliser pour améliorer la taille des tubercules et améliorer votre récolte de pomme de terre, contactez-nous !  

 

17.05

Comment aider les vignes à récupérer après une période difficile de gel ?

100% : c’est le pourcentage de vignoble qui peut avoir des dégâts à cause du gel.... View Article

100% : c’est le pourcentage de vignoble qui peut avoir des dégâts à cause du gel.  

Des vagues de froid et de gels ont touché de nombreux vergers et vignobles ces dernières semaines en France.  

Une grande perte de la production sera attendue à cause de ces vagues de froid, qui se produisent après des semaines de chaleur et de développement des cultures.  

En période de repos, les vignes peuvent supporter des températures allant jusqu’à -15°C. Cependant, dès que la vigne bourgeonne, elle devient plus vulnérable. Si le gel apparait, les jeunes pousses sèchent et meurent. La récolte finale est fortement réduite, mais cette réduction peut ne pas atteindre 100%. En effet, une amélioration des conditions météo, avec de la pluie et de bonnes températures peuvent relancer l’éclosion des bourgeons, mais la sécheresse du premier bourgeon va impacter sa guérison.  

Alors que les vignes sont déjà en train de fleurir ; le stockage d’amidon et du N a été consommé par la plante pour une nouvelle croissance.  Le stock d’amidon et de N n’est pas à son maximum pour un second bourgeonnement. Ceci a un impact direct sur l’énergie de la culture et sur le rendement.  Fertilisants et biostimulants doivent aider la plante pour la prochaine floraison pour préserver la formation de fruits.  

Les produits TIMAC AGRO peuvent aider les vignes à récupérer et protéger pour les futures vendanges. Contactez-nous pour en savoir plus.  

EVOLUTION DE L’AMIDON ET DU CONTENANT N DANS LES RACINES DES VIGNES, ET DU POIDS SEC DE LA VIGNE APRES LE CYCLE

 

29.04

Vitas Portugal poursuit son développement avec FALUA

Notre filiale Vitas Portugal poursuit son développement rapide et ambitieux dans le secteur viticole avec... View Article

Notre filiale Vitas Portugal poursuit son développement rapide et ambitieux dans le secteur viticole avec sa société Falua

Falua a acquis un vignoble «Quinta do Hospital»
Déjà présente dans la région de production du Tejo, Falua étend son terroir à la région de production du Vinho Verde, avec l’acquisition de la Quinta do Hospital, à Monção. Quinta do Hospital est une propriété exceptionnelle, dont les origines remontent au 12ème siècle lorsque la mère du premier roi portugais D. Teresa en a fait don à l’Ordre des Hospitaliers. D’une superficie de 25 hectares dont 10 de vignoble, il permet à Falua d’étendre son terroir à la région de production du Vinho Verde.

Les dernières acquisitions de Falua visent des localités où prospèrent le cépage Alvarinho: dans la région du Minho, et en particulier dans la sous-région de Monção et Melgaço. C’est là que ce cépage atteint son plein potentiel grâce à la dimension unique de la terre. Avec ses arômes et saveurs incomparables, Alvarinho est considéré comme l’un des meilleurs raisins blancs des vignobles portugais. Ce vin est un produit d’exception qui n’est produit qu’en quantités restreintes.

Vitas Portugal renforce ses activités dans le vin avec un vignoble total de 305 hectares (55 en propriété et 250 en location). Ces acquisitions illustrent l’ambition de TIMAC AGRO de consolider sa présence dans le secteur viticole portugais et d’étendre son rôle de producteur dans la région du Minho.

Fort de ses 25 ans d’expertise, les vins de Falua ont de belles perspectives de croissance. Les efforts fournis par les équipes ont été récompensés : ses différents vins ont reçu de nombreux prix, et notamment deux grands prix en 2021 décernés par de prestigieux magazines de vin: « Marque de l’année » décerné par la Revista dos Vinhos et « Entreprise de l’année » décerné par Grandes Escolhas.

« Bien qu’elle en soit à ses débuts, Falua dispose déjà d’une structure solide prête à relever les défis des années à venir. » explique Rui Rosa, directeur de Vitas Portugal

Rendez-vous sur le site internet Falua pour découvrir plus en détails leurs produits : https://www.falua.pt/

09.04

Les technologies de TIMAC AGRO USA sélectionnées pour la deuxième phase du Challenge EEFs

Nous sommes fiers d’annoncer que deux technologies de TIMAC AGRO USA ont été sélectionnées parmi... View Article

Nous sommes fiers d’annoncer que deux technologies de TIMAC AGRO USA ont été sélectionnées parmi les 16 qui passeront à la deuxième phase du concours environnemental et agronomique EEFs Challenges – de l’anglais Enhanced Efficiency Fertilizers ou Engrais à Efficacité Renforcée.

Dans la prochaine étape, Duo Maxx et Top-Phos® passeront par des essais en serre menés par le Centre International de Développement des Fertilisants (IFDC), en Alabama. Les argumentaires produits seront évalués en fonction de leurs performances environnementale, agronomique et économique.

Lancé par l’Agence Américaine de Protection de l’Environnement (EPA) en partenariat avec le Ministère Américain de l’Agriculture (USDA), le EEFs: le challenge agronomique et environnemental en est à sa première édition. Le concours vise à identifier des engrais à efficacité renforcée actuellement existants ou en phase de quasi-commercialisation, autrement dit – les produits qui atteignent ou qui sont au-dessus des attentes liées aux critères environnementaux et agro-économiques établis. Avec l’EPA et l’USDA, le concours est organisé en collaboration avec l’Institut des Fertilisants (TFI), le Centre International de Développement des Engrais (IFDC), la Conservation de la Nature (TNC) et l’Association Nationale de Producteurs de Maïs (NCGA).

En savoir plus : us.timacagro.com

02.04

Comment augmenter la production de pomme ?

Le métabolisme de l’arbre, de la floraison jusqu’à la récolte est essentiel pour assurer le plus haut rendement commercial... View Article

Le métabolisme de l’arbre, de la floraison jusqu’à la récolte est essentiel pour assurer le plus haut rendement commercial possible. Le métabolisme lié à la croissance du fruit doit être aidé par l’énergie de la plante ; dans le cas contraire le calibre ne sera pas bon : il sera irrégulier lors de la récolte.  Favoriser la production énergétique et le transport jusque dans la plante est ainsi très important.  

De plus, dans la culture de pomme, l’ouverture régulière des bourgeons, ainsi que leur bon développement, diminue largement le risque d’avoir une maturation graduelle des fruits. Cela permet aussi d’atteindre la taille optimale de la pomme lors de la récolte.  

Afin d’avoir une floraison régulière, il est nécessaire de stimuler l’action de production des hormones de toutes les plantes, idéalement en soutenant leur biosynthèse naturelle et donc de maintenir une bonne régulation des hormones.  

Finalement, le stress abiotique durant le développement des fleurs peut aussi compromettre les lots de fruits, en augmentant la perte des pommes.  

Les produits TIMAC AGRO peuvent aider à nourrir les pommiers. 

La croissance de l’ovaire, par conséquent, le fruit, est étroitement liée à la présence d’hormones végétales, l’auxine et la gibbérelline.

29.03

TIMAC AGRO România fête ses 15 ans

Acteur majeur de la nutrition végétale, TIMAC AGRO România célèbre ses 15 ans au côté... View Article

Acteur majeur de la nutrition végétale, TIMAC AGRO România célèbre ses 15 ans au côté des agriculteurs roumains. Animée par la passion, le courage et l’ambition de toutes ses équipes, la filiale s’engage depuis 15 années pour le développement d’une agriculture durable.

26.03

Vitas Portugal renforce l’activité viticole dans la région du Vinho Verde au Portugal

Vitas Portugal a acquis Quinta do Hospital, à Monção, renforçant ainsi l’exploitation viticole et vinicole... View Article

Vitas Portugal a acquis Quinta do Hospital, à Monção, renforçant ainsi l’exploitation viticole et vinicole dans la région du Vinho Verde au Portugal. Vitas Portugal possède désormais une propriété d’une superficie totale de 25 hectares.

Cet investissement fait suite à un précédent dans la même région en 2020 avec l’achat d’un domaine viticole à Monção.

Avec une façade blasonnée du XVIe siècle, relative à l’Hôpital du Baron, la Quinta do Hospital est située dans l’une des vallées les plus grandes et les plus remarquables de la région du Minho.

La région de Vinho Verde s’étend sur tout le nord-ouest du Portugal. En termes de zone géographique, c’est la plus grande région délimitée du Portugal et l’une des plus grandes d’Europe.

La sous-région de Monção et Melgaço, connue comme le berceau du cépage Alvarinho et associée à la production de vins blancs de qualité supérieure, reflète bien les objectifs de notre Groupe dans la croissance de l’activité viticole au Portugal.

Cette acquisition vise à valoriser toutes nos activités au Portugal, et en particulier celle de notre société Falua.