14.11

Les équipes de Nutrition Animale du CMI ont participé à l’IBBK biogas, International Biogas and Bioenergy Center, en Allemagne à Schwabisch Hall du 16 au 17 octobre dernier. Cet évènement a réuni 170 personnes et 20 nationalités, sur la thématique du biogaz ainsi que le traitement des déjections et du digestat.

L’IBBK est un organisme indépendant spécialisé dans la bioénergie. Son existence depuis 20 ans sur des sujets comme le biogaz en font un partenaire sérieux qui a déjà accompagné une quarantaine de projets.

Du fait de cette thématique, Guillaume Salomé, ingénieur R&D en Nutrition Animale, et Frédéric Gobé responsable développement Biogaz, ont fait le déplacement pour être au plus proche des avancées sur le sujet. Ce congrès a aussi été l’occasion de présenter les avancées du CMI sur le traitement du digestat par un exposé oral mais aussi par l’intermédiaire d’un poster.

C’est la première présentation qui est faite par la R&D Nutrition Animale sur cette thématique afin que le CMI Roullier soit reconnu comme un acteur du secteur, mais aussi pour accompagner le lancement d’une gamme de produits consacrée à cette production sur laquelle nous travaillons depuis le printemps 2018 avec une équipe dédiée. La présence d’un grand nombre d’acteurs sur cet événement a été un accélérateur pour la mise en place de partenariats grâce à un networking efficace. Deux installations de biogaz, à la pointe des nouvelles techniques de traitement et de production, ont également pu être visitées à la suite du congrès.

Le principe du biogaz, appelé aussi méthanisation, consiste à utiliser des déchets organiques, des effluents d’élevage ou de l’ensilage pour produire un gaz naturel qui sera, soit injecté dans le réseau gazier, soit utilisé pour alimenter une cogénératrice afin de produire de l’électricité et de la chaleur. Cette économie circulaire utilise des résidus de matières organiques afin de fournir les habitations en énergie sous formes de gaz, électricité et chaleur.

L’Europe du nord a toujours été novatrice sur les questions d’environnement avec l’Allemagne qui est l’un des berceaux du biogaz. Aujourd’hui c’est le pays le plus avancé au monde sur cette production d’énergie car elle compte près de 10 000 méthaniseurs.