13.06

Aurélien CLAEYS, vous êtes aujourd’hui Directeur Régional pour TIMAC AGRO BeLux . Qu’est-ce qui a suscité votre intérêt pour l’IBL Program ?  
Il y a principalement deux choses que j’identifie. La première est l’opportunité de rejoindre un Groupe qui œuvre pour une agriculture durable et de précision. Son empreinte industrielle et ses possibilités de développement sont grandes. Travailler pour une entreprise reconnue dans son domaine est une chance et l’IBL Program nous permet de la saisir.
La deuxième chose est la qualité du programme en lui-même. Intégrer une filiale avec un niveau de responsabilité élevé en étant coaché au siège mais également sur le terrain est un atout de taille.

Quelle est la plus grande force de l’IBL Program ?
La grande force est le fait que nous apprenons en faisant. Nous sommes intégrés au cœur d’une filiale commerciale, en occupant la fonction de Directeur de Région, qui fonctionne avec des experts locaux, disponibles pour nous faire évoluer aux contacts des agriculteurs, des représentants technico-commerciaux et des distributeurs. On nous laisse faire nos preuves progressivement avec des appuis importants.

Qu’avez-vous retenu des semaines de formations pratiques à Saint-Malo ? 
Elles m’ont avant tout permis de découvrir le Centre Mondial de l’Innovation Roullier et j’ai été très impressionné. Un centre d’innovation dédié au monde de la Nutrition Animale et Végétale est unique. Outre la chance d’accéder à ce lieu exceptionnel dans le monde de l’Agrofourniture, je retiens de ces semaines de formations le contact humain crée avec les autres participants et la possibilité de pouvoir échanger sur des sujets qui font notre quotidien. Nous sommes confrontés aux mêmes difficultés et avoir ce réseau m’est cher.
Il y a donc un encadrement à trois niveaux : le formel avec la théorie et les formations pratiques qui sont pour moi essentielles, le local avec les actions que nous devons mettre en place sur le terrain, puis le naturel. Le « naturel » correspond au lien que nous tissons avec l’équipe. Nous pouvons discuter ensemble de manière informelle et c’est une richesse.

«  J’ai toujours souhaité obtenir un poste avec un bilan à défendre et des responsabilités.» 

Des experts accompagnent les candidats, pouvez-vous nous parler du vôtre ?
Je travaille avec Alain Gaupin, Directeur commercial que j’estime particulièrement. Je le considère non seulement pour sa crédibilité professionnelle et sa longue histoire dans l’entreprise, mais également pour sa passion qu’il sait transmettre. Ce genre de personne vous entraîne dans cet amour du métier. J’aime apprendre à ses côtés et une fois de plus, c’est une possibilité qu’offre ce programme : pouvoir évoluer aux côtés de personnes qui ont prouvé leurs compétences et se font le relais des générations à venir.

Vous arrivez au terme des 15 mois de l’IBL Program, quel bilan dressez-vous de cette expérience ? 
Grâce à cette expérience, j’ai pu prendre conscience de la réalité du terrain et de ce qu’est TIMAC AGRO en Belgique et dans d’autres filiales en Europe. Dès les premiers mois j’ai pu prendre part à la stratégie de la filiale et comprendre le fonctionnement de l’intérieur. J’ai toujours souhaité obtenir un poste avec un bilan à défendre et des responsabilités. Ce qui est le cas aujourd’hui. Le bilan est donc très positif, puisque je me réalise à travers cette expérience.

Quels sont vos prochains challenges à relever
Dans quelques mois j’aurai l’immense opportunité d’accompagner le développement de deux pays, la Lettonie et la Lituanie, en tant que Patron de Zone. Cette nouvelle responsabilité est pour moi un excitant challenge que j’ai hâte de relever. Encore une fois, cela ne fait qu’attester le dynamisme de TIMAC AGRO et l’impact de l’IBL Program.

 

EN SAVOIR PLUS & POSTULER